Communauté de communes de Sélestat : Des aides pour accompagner à financer des rénovations de logements


27 septembre 2022

Ce lundi 26 septembre se tenait un premier conseil communautaire de « rentrée », pour les élus de la Communauté de communes de Sélestat, après une courte pause estivale. Enjeu actuel, la thématique de la crise énergétique planait de plus ou moins loin sur l’ordre du jour.

Une convention qui répond à des problématiques actuelles. Ce lundi 26 septembre, les élus de la Communauté de communes de Sélestat, réunis dans la salle Sainte Barbe, ont adopté une convention de partenariat avec le programme Rénov’Habitat – Fonds Alsace Rénov, mis en place par la Collectivité européenne d’Alsace. L’objectif est ici de répondre aux besoins de réduction de consommation d’énergie et d’amélioration de la qualité de vie, en accompagnant les foyers les plus modestes dans la réalisation de travaux de rénovation de leur habitat. Les précisions d’Olivier Sohler, président de la Communauté de communes de Sélestat :



Ce dispositif sera déployé sur l’ensemble des communes membres de la collectivité, à l’exception du périmètre du centre historique de la ville de Sélestat, qui s’inscrit dans le cadre d’une autre opération. 3 534 logements pourraient être concernés par cette aide, cumulable avec celles déjà proposées par la Collectivité européenne d’Alsace, l’Agence nationale de l’habitat (Anah), et les communes participantes, dont font déjà partie Muttersholtz et Châtenois. Un cabinet a été missionné et des réunions publiques seront organisées pour accompagner les propriétaires dans ces démarches. Un budget de 1,5 millions d’euros sera consacré à ce volet, sur les cinq prochaines années.

Les prix du gaz explosent

La Communauté de communes de Sélestat, elle aussi, n’a pas été épargnée par les conséquences de la crise énergétique. Quelques modifications ont dû être apportées au budget primitif, voté en mars dernier. Parmi ces dernières, une importante revalorisation des dépenses consacrées au gaz. D’abord estimé à 92 000 euros, le budget de cette année a été réévalué à 160 000 euros. Depuis le mois de janvier, où le tarif était de 16€/MWh, les prix ont été multipliés par 12, en passant à 205€/MWh actuellement. Cette augmentation sera notamment compensée avec le budget de dépenses d’électricité, qui avait lui été surévalué de 50 000 euros.

C’est du « jamais vu », pour la Sélestadienne Caroline Reys, qui dénonce les superprofits réalisés par TotalEnergies. Denis Digel a également profité de ce point pour lancer une bouteille à la mer, en demandant à Emmanuel Macron et à Elisabeth Borne un blocage des prix de l’énergie, face à ces « hausses irréelles », alors que les collectivités ne sont pas aidées. Un dernier appel a aussi été lancé par Gwenaëlle Ruhlmann, qui dénonce l’utilisation d’énergie au sein des périscolaires, en dehors de la semaine. « C’est Versailles le week-end », a-t-elle imagé, en demandant une sensibilisation du personnel.  

Propos recueillis par Solène Martin (AZUR FM) / © Crédit photo : Pexels