INFOS LOCALES DU 31 DECEMBRE 2019

136 vues
Télécharger le podcast

Sujets traités : 

- Mardi 31 décembre, jour du réveillon de la Saint Sylvestre. Comme chaque année, des mesures restrictives sont prises par les autorités, notamment sur les pétards et artifices ou sur le transport de carburants. Hier après-midi sur le pont de Vogelgrun, les gendarmes ont encore saisi 50 kgs de pétards. Déjà ce week-end, plus de 40 kgs ont été saisis. Chaque année, des deux côtés de la frontière, les accidents liés aux artifices font des victimes et se soldent par des amputations ou des brûlures graves.

- Après les incidents du week-end à Strasbourg, Roland Ries lance un appel au calme. Le maire de Strasbourg redoute une nuit de la Saint Sylvestre particulièrement agitée. Déjà dans la nuit de samedi à dimanche, une quinzaine de voitures et une trentaine de poubelles ont brûlé dans différents secteurs de l’agglomération. 6 adolescents âgé de 13 à 16 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue. Ils ont été libérés dimanche après-midi et l’enquête se poursuit.

- Les violences urbaines, c’est le baptême du feu pour le nouveau directeur de cabinet du préfet du Bas-Rhin. Fabien Sésé a pris ses fonctions hier. Originaire de région parisienne, il était jusqu’à présent sous-préfet d’Ussel en Corrèze. Sous l’autorité du préfet, le directeur de cabinet coordonne l’action des services chargés de veiller au respect de l’ordre public et à la protection des personnes et des biens. Il veille notamment à la mise en œuvre des orientations nationales en matière de sécurité et d’ordre publics et de prévention de la délinquance.

- Le réveillon, c’est aussi la multiplication des risques liés à l’alcool, sur les routes notamment. Si vous avez trop bu, ne prenez pas de risques ! En Alsace, plusieurs associations et des dizaines de bénévoles, se chargent de vous raccompagner. Dans le Bas-Rhin, Saint-Bernard 67, par exemple, mobilise 50 bénévoles et 20 véhicules, de 23h à 7h demain matin. L’an dernier, ils ont ainsi raccompagné plus de 150 personnes et le service est gratuit la nuit prochaine. Il suffit d’appeler au 03 68 98 95 95. Dans le Haut-Rhin, il faudra débourser 50 centimes du kilomètre pour bénéficier des services des Jokers de la Route. Cela fait 20 ans cette année que l’association existe et ses bénévoles ont déjà reconduit plus de 12.000 personnes chez elles. Ils sont joignables au 03 89 45 49 07.

- Le département du Bas-Rhin demande le retour au 90 km/h sur 6 routes départementales. Cela concerne 54 km cumulés. C’est le président du Conseil départemental, Frédéric Bierry, qui a signé la demande, en fin de semaine dernière. Cela concerne par exemple la départementale 1420, dans la vallée de la Bruche, entre la fin de l’autoroute A 352 à Dorlisheim et l’entrée de Schirmeck, soit 24 km.

- La grève n’en finit pas à la SNCF. Hier, les cheminots de Strasbourg ont voté la poursuite du mouvement jusqu’au 2 janvier. Une nouvelle assemblée générale est prévue vendredi 3 et un rassemblement aura lieu samedi à 13h place de la gare à Strasbourg. Aujourd’hui, comptez seulement 4 trains sur 10 en Alsace.


- Les travaux de démolition de l’ancienne teinturerie TCA, à Dambach-la-Ville, sont à présent terminés. La valse des engins de chantier aura duré un mois. Les Teintureries du Centre Alsace ont été liquidées au début des années 2000. La friche est restée à l’abandon plusieurs années avant d’être rachetée par la cave coopérative Wolfberger. Un vendangeoir doit y être installé pour être opérationnel en septembre 2021. Les travaux doivent commencer prochainement.

- Enfin, l’Insee publie les chiffres de populations légales des communes au 1er janvier. Entre 2007 et 2017 le Bas-Rhin qui totalise 1 125 559 habitants, a progressé en moyenne de 0,4% par an. La progression est de 0,3% dans le Haut-Rhin qui totalise officiellement 764 030 habitants. Dans les deux cas, la progression est inférieure à celle de la période 1990-2007.