INFOS LOCALES DU 19 MARS 2020

195 vues
Télécharger le podcast

Sujets traités : 

- Un hôpital volant dans le ciel alsacien, une première en France ! Cette crise sanitaire inédite demande des mesures elles aussi inédites. Hier en début d’après-midi, six patients haut-rhinois, quatre hospitalisés à Mulhouse et deux à Colmar, ont été transportés à bord d’un A330 Phoenix de l’armée de l’air. La veille, neuf autre personnes avaient déjà été transférées. Direction Toulon, pour être soignés dans les hôpitaux militaire de Saint-Anne et Laveran à Marseille. Une nécessité pour ces personnes en état grave et qui avaient besoin de soins intensifs, notamment de réanimation, alors que les hôpitaux de la région sont saturés.

- L’autre mesure, annoncée par Emmanuel Macron lundi soir, c’est l’installation d’un hôpital militaire de campagne à Mulhouse, non loin de l’hôpital Emile Muller. 30 lits supplémentaires en réanimation sous tente. Mais ce site ne sera pas opérationnel avant le 27 mars.

- Situation de crise oblige, les services des collectivités du territoire s’adaptent elles aussi aux mesures sanitaires. Les services sont réduits, beaucoup d’agents sont en télétravail, mais certains sont toujours mobilisés pour assurer la continuité du service public. Il s’agit des services de l’état civil, de la salubrité, des espaces verts… Mais à l’image de la Ville de Colmar, plusieurs communes se sont aussi mobilisées pour venir en aide aux soignants, à qui il manque du matériel comme du gel, des gants ou encore des masques. Yannick Klein, chef des services de la Ville de Colmar. Nous l'écoutons.

- En ce deuxième jour de confinement, les habitants eux aussi changent leurs habitudes. Pour se déplacer, beaucoup ont bien intégré les raisons valables pour sortir de chez soi. Et la plupart sont en règles lorsque les forces de l’ordre, déployées en masse pour assurer des contrôles, ont arrêté les conducteurs, à l’entrée sud de Sélestat. Dans la cité humaniste comme ailleurs, le confinement est de mise et de la pédagogie, on passe à la répression ! Conjointement, les services de la Police Municipale et Nationale ont amplifié hier leur contrôle. Le Commandant de Police DOMINGUEZ rappelle les cas qui justifient de quitter son domicile et l'obligation de disposer d’une attestation de déplacement dérogatoire, on l’écoute.

- Des propos recueillis par Franck Jehl. Il convient de rappeler qu’une attestation différente est nécessaire pour chaque sortie, en mentionnant bien l’objet et le jour de la sortie Et cette attestation doit être sur papier et non sur le portable. Pour le Commandant de Police DOMINGUEZ, 99% des personnes contrôlées étaient en règle !

- Quant au flou des premières mesures annoncées, on en sait un peu plus désormais. Pour l’activité physique, ou pour vous dégourdir les jambes autour de votre domicile, cela doit se faire dans un rayon de 400 à 500 mètres, pas au-delà. Quant aux personnes confinées à plusieurs, notamment les couples ou les familles, vous pouvez sortir à deux personne qui cohabitent, pas plus, tout en gardant les distances de sécurité.