INFOS LOCALES DU 14 AI 2020

355 vues
Télécharger le podcast

Sujets traités : 

- 1.478 personnes sont hospitalisées en Alsace, à cause du Covid-19, selon les derniers chiffres communiqués hier soir par Santé Publique France. Parmi elles, 135 sont en réanimation. Depuis mardi, 37 nouveaux malades ont été admis dans les hôpitaux alsaciens. Et puis un signe d’espérance : depuis le début de l'épidémie, désormais plus de 4.000 personnes s’en sont tirées et ont pu regagner leurs domiciles.

La rentrée des classes, ce matin, après un confinement presque aussi long que des grandes vacances. A Sélestat comme dans la majorité des communes de Centre-Alsace, seuls les élèves de CM2 retrouvent l’école aujourd’hui. Puis ce sera au tour des enfants de Grande Section, CP et CE1, mais pas avant le 25 mai.

A Sélestat, dès ce matin 8h30, l’accès aux accueils des mairies Place d’Armes et du Heyden sera de nouveau possible sous certaines conditions. Port du masque et lavage des mains obligatoires et distance d’1m50 minimum avec l’agent.

Tandis qu’à Strasbourg, Roland Ries songe à imposer le port du masque pour tout le monde sur ses marchés qui viennent de rouvrir, à Sélestat, le masque est déjà obligatoire. Dès samedi, le marché du terroir se trouvera sur la place Vanolles et le square Ehm. Le marché alimentaire s’y trouvera également les deux prochains mardis matins avec les mêmes consignes. A savoir, entre autres, la mise en place d’un sens de circulation, une seule personne par foyer, sauf pour un mineur accompagnant un adulte ou une personne vulnérable, ou encore le respect des gestes barrières.

3 millions de masques seront distribués d’ici au début du mois de juin, dans le Bas-Rhin. La commande passée par le département et les communautés de communes a pris du retard. La moitié devrait arriver sous une dizaine de jours. Le reste sera livré au début du mois prochain. Chaque bas-rhinois devrait être équipé de deux masques en tissus, lavables et réutilisables.

Avec la fermeture des écoles, Pirouette Editions a vu le nombre de ses vente diminuer. Les librairies l’étant aussi, c’était la chute libre. La société, a survécu tant bien que mal durant la crise grâce à la vente sur son site internet et depuis son site, à Sundhouse. Pour son directeur, Eric Brasseur, la situation actuelle est compliquée, même si le déconfinement pointe le bout de son nez. Des livres sur la dyslexie, sur l’autisme, sur les troubles du comportement… La société propose un éventail d’ouvrages spécialisés ou non, pour les professionnels, comme les parents, qui voudraient accompagner leur enfants.

- Et puis des aides exceptionnelles sont débloquées pour soutenir les librairies indépendantes du Grand Est. L’Etat, la Région et le Centre national du livre ont décidé de mobiliser les aides prévues dans le cadre du "contrat de filière pour le livre". Deux aides cumulables sont proposées. L’une pour investir dans des équipements permettant la poursuite de la vente. L’autre pour l’achat de livres neufs, dont une part de production régionale.

- Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et son homologue allemand ont évoqué hier les restrictions de circulation entre la France et l’Allemagne. L’objectif est de maintenir les restrictions encore un mois, jusqu’au 15 juin.

Nouvelle disparition en Alsace. La gendarmerie de Sausheim lance un appel à témoin concernant un homme de 57 ans. Il a quitté son domicile le 10 mai au matin et n’a pas donné de ses nouvelles depuis. La dernière fois qu’il a été aperçu, Christophe Jeannenez, 1m70, légèrement dégarni et avec une barbe, il portait un bermudas gris, une casquette bleue et des lunettes de vue. Si vous avez des informations permettant d’aider les enquêteurs, vous pouvez appeler 03.89.46.84.70.