INFOS LOCALES DU 20 NOVEMBRE 2020 Azur FM, la radio du Centre Alsace

212 vues
Télécharger le podcast

Sujets traités : 

- 10 nouveaux décès liés à la Covid-19, hier en Alsace. 5 dans le Bas-Rhin et 5 dans le Haut-Rhin, selon les dernières données de Santé Publique France publiées hier soir. 771 malades sont hospitalisés en Alsace, dont 113 en réanimation. Hier, 65 nouveaux patients ont été pris en charge dans les hôpitaux alsaciens.

Un surveillant de la maison d’arrêt de Colmar a été hospitalisé et placé sous oxygène. Un cluster a été identifié. Cela concerne à ce stade 3 surveillants et 5 détenus. Un responsable FO demande la suspension des placements en détention.

600 personnes ont défilé dans les rues de Colmar, hier soir. Manifestation pour la défense des commerces de proximité jugés non-essentiels et frappés par une fermeture administrative. En tête de cortège, une immense banderole, sur laquelle on pouvait lire “Ne tuez pas nos commerces !”. Le maire de Colmar, Eric Straumann, mais aussi le député Yves Hemedinger ou la conseillère régionale Claudine Ganter, étaient dans le cortège aux côtés des commerçants, des cafetiers et des restaurateurs.

Autre mobilisation : celle des salariés de Geismar, l’entreprise colmarienne spécialisée dans le ferroviaire. 90 salariés sur 130 ont débrayé, hier après-midi. L’intersyndicale et la direction de Geismar peinent à trouver un accord sur les conditions d’un plan de départs volontaires et d’un plan de sauvegarde de l’emploi.

Après un été compliqué, marqué par la sécheresse, les producteurs de choux alsaciens ont tout de même réussi à faire pousser leur production. Mais c’était sans compter sur le retour de l’épidémie, synonyme de reconfinement. De ce fait, les restaurants sont fermés et la restauration collective a également diminué. Ayant les silos remplis de choux, ils ne peuvent pas pour le moment continuer leurs récoltes et craignent donc de devoir jeter leur production. C’est pour cela, que la filière lance un appel à la solidarité locale. David Jolly, président du syndicat des producteurs de choux d’alsace. Si les producteurs n’arrivaient pas à vendre tous leurs stocks cette année, cela aurait une répercussion sur la quantité plantée l’année prochaine, ce qui veut donc dire moins de choucroute.

- Cette année, l’Alsace n’aura pas de marché de Noël. Mais les communes de la région se sont tout de même démenées pour proposer diverses animations. A Colmar, la ville s’illuminera ce soir à 18 heures. Au total, 25 km de guirlandes lucioles et 250 000 points lumineux. Près de 600 sapins, 50 décors seront réalisés et 17 bâtiments seront mis en valeur grâce au mapping vidéo. La ville investit pour cela 450 000 euros. En outre, un marché de Noël virtuel sera disponible à compter du 1er décembre sur le site www.noel-colmar.com Vous pourrez y retrouver les commerçants qui occupent habituellement les chalets. Côté animation, une chasse au trésor de Noël vous permettra de visiter la ville de manière ludique et autonome. Le dépliant est disponible sur le site internet de l’office de tourisme de la commune. Enfin, trois contes de Noël liés à la culture populaire alsacienne sont proposés sous forme de parcours. La Ville de Colmar a créé pour chacun de ces contes, un écrin, un décor. L’écoute de ces contes est activée en flashant un QR Code que le public trouvera sur des panneaux situés Place de la mairie et Place des Dominicains.

Enfin, un mot de football. Le Racing se déplace à Montpellier dimanche. Coup d’envoi à 15h et à huis clos.