INFOS LOCALES DU 20 JANVIER 2021 Azur FM, 1ère radio associative d'Alsace et de France

371 vues
Télécharger le podcast

Sujets traités : 

- Deux ans et demi après la mort de Sophie Le Tan, le principal suspect, Jean-Marc Reiser, passe aux aveux. Entendu hier, à sa demande, par la juge d’instruction en charge du dossier, le sexagénaire a reconnu être à l’origine de la mort de la jeune femme qu’il dit avoir frappée alors qu’elle refusait ses avances. Réaction de Me Gérard Welzer, l’avocat des parents de Sophie Le Tan, ce matin dans la presse régionale : “On ne peut pas parler de soulagement, mais c’est une surprise”. Selon l’avocat, le dossier accable Jean-Marc Reiser mais sa confession lui permettra un procès moins difficile. Il va essayer désormais d’habiller sa vérité, car il n’y a que lui qui connaît les conditions du calvaire de Sophie. Fin de citation.

Dans un courrier au Premier ministre, Yves Hemedinger dénonce l’impréparation de la campagne de vaccination. Le député de la 1ère circonscription du Haut-Rhin déplore que par manque de vaccins, les soignants de plus de 50 ans des Hôpitaux Civils de Colmar et de l’Hôpital Schweitzer n’aient pas accès à la vaccination alors qu’ils sont en première ligne dans la lutte contre la pandémie. Autre conséquence du manque de vaccin : le nombre insuffisant de centres de vaccination comme dans la moitié nord du département du Haut-Rhin, qui ne dispose que d’un seul centre à Colmar. Yves Hemedinger attend Jean Castex le pied ferme lors de sa venue à Colmar, samedi, dans le cadre de la Collectivité européenne d’Alsace.

Un seul centre pour la moitié nord du Haut-Rhin, et il tourne à plein régime. Depuis l’ouverture des réservations la semaine dernière, les rendez-vous ont été pris d’assaut. Le planning est complet jusqu’à la fin du mois de mars. Selon Eric Straumann, le maire de Colmar, d’autres disponibilités seront ouvertes à la réservation dès que les stocks seront refaits. Ce qui devrait être le cas début février selon l’Agence régionale de santé.

Dans le Bas-Rhin, plusieurs centres de vaccination anti-covid dont celui de la salle de la Bourse à Strasbourg inauguré lundi, devront fermer leurs portes lundi ou mardi prochain, selon les DNA. Potentiellement, ce risque de fermeture concerne tous les centres du département, en raison du manque de stocks du vaccin Pfizer BioNTech.

Suite à la découverte de plusieurs cas de COVID-19, les enfants de la maternelle de Sand ont été mis à l’isolement lundi soir. L’école est fermée jusqu’à mardi prochain. Un dépistage massif sera organisé dans la commune par l’Agence régionale de santé dans les prochains jours.

- La route du Champ du Feu fermée à la circulation depuis hier après-midi en raison de la formation de congères. Ce matin, la situation est toujours compliquée sur certains axes du réseau alsacien, notamment en raison de la chute d’arbres provoquée par la neige. C’est notamment le cas autour de Sélestat et Molsheim, et dans les Vosges à compter de 800 mètres d’altitude. C’est le cas également sur certaines routes secondaires du Haut-Rhin. Pour vous informer en détail, rendez-vous sur le www.inforoute.alsace.eu