INFOS LOCALES DU 15 SEPTEMBRE 2020

272 vues
Télécharger le podcast

Sujets traités : 

- Josiane Chevalier doit encore revoir sa copie. L’arrêté sur le port du masque pris par la préfète du Bas-Rhin, était une nouvelle fois attaqué par des opposants. Et comme il l’a déjà fait la première fois, le tribunal administratif demande à la préfète du Bas-Rhin d’affiner son dispositif. Le tribunal demande que Josiane Chevalier détermine les zones précises dans lesquels le port du masque serait indispensable pour protéger la santé de ceux qui les fréquentent au vu de la densité de population rendant impossible toute distanciation physique suffisante pour limiter la propagation de la Covid-19. La préfète a jusqu’à jeudi pour revoir sa copie.

Selon Santé Publique France, 102 malades de la Covid-19 sont toujours hospitalisés en Alsace. 13 d’entre eux sont en réanimation. 4 nouveaux patients ont été admis hier dans les hôpitaux du Haut-Rhin, où un nouveau décès est à déplorer.

Frédéric Bierry monte au créneau pour le Parlement européen de Strasbourg. Le président du Conseil départemental du Bas-Rhin estime que l’annulation de la session strasbourgeoise pour Bruxelles remet en cause le fondement même de l’union européenne. Selon lui, c’est avant tout une manœuvre des opposants au siège strasbourgeois afin d’installer durablement le parlement européen dans la capitale belge. Il demande à Emmanuel Macron et Angela Merkel de prendre position, mais invite également les parlementaires français et allemands à boycotter cette session en guise de protestation.

Accident de personne, hier soir vers 19h15, sur la ligne Strasbourg-Molsheim. La victime, percutée par un train à hauteur de la gare de Lingolsheim, est décédée. Le trafic SNCF a été interrompu entre Strasbourg et Molsheim, dans les deux sens de circulation. Les passagers ont pu emprunter un autocar pour Molsheim vers 20h15.

Après avoir modifié sa chaîne de production pendant la crise afin de produire des masques locaux, l’entreprise Labonal qui produit des chaussettes à Dambach la ville, se relance dans son activité habituelle. Et pour remonter la pente, sa relance économique va s’articuler autour d’une action au slogan imparable. Pour plus d’informations et connaître les différents lieux pour trouver ces produits, rendez-vous sur le site de Labonal.

Toujours au chapitre économique, les Brasseurs d’Alsace appréhendent la fin de l’année. Si en terme de volume de production, leur bilan est équilibré, ils accusent tout de même une perte de bénéfices due à l'arrêt du marché des cafés, hôtels, restaurants pendant le confinement. Réunis en assemblée générale, hier à Strasbourg, ils ont fait part de leurs inquiétudes à plusieurs élus, parmi lesquels Danielle Dambach, maire de Schiltigheim et vice-présidente de l'Eurométropole de Strasbourg, la députée Martine Wonner ou le sénateur André Reichardt. Les brasseurs s’interrogent notamment sur la formule à adopter pour le traditionnel lancement de la bière de Noël.

En parlant de Noël, l’organisation du Marché de Noël de Strasbourg inquiète les forains. A quelques semaines du début de l’événement, ils déplorent de n’avoir aucune information de la part de la Ville. Dans un courrier aux élus, ils appellent à la création d’un comité de concertation, pour ouvrir un dialogue avec la municipalité et les autorités compétentes.