Des panneaux photovoltaïques sur les toits des collèges alsaciens


22 novembre 2022

La Collectivité européenne d’Alsace mise sur les énergies renouvelables ! Au cours de cette année 2022, de nombreux panneaux photovoltaïques ont été installés sur des établissements appartenant à la CeA, dans le cadre d’un programme établi depuis plusieurs années.

Des travaux qui sont arrivés au bon moment. Avec pour objectif de réduire son impact carbone et ses dépenses de fonctionnement, la Collectivité européenne d’Alsace a décidé d’entreprendre la rénovation thermique des toits de ses bâtiments, dont font partie collèges, centres techniques et médico-sociaux, ainsi que les sièges de Strasbourg et Colmar. En 2022, plus de 5 000 mètres ² de panneaux photovoltaïques ont ainsi été installés. L’énergie électrique produite sur les différents sites sera en partie utilisée pour de l’autoconsommation, le surplus sera lui revendu.

« L’objectif était de réduire les consommations énergétiques des bâtiments de la CeA de 40% d’ici 2030, par rapport à 2010. Nous espérons également pouvoir recourir à 50% aux énergies renouvelables, pour tous les bâtiments de la Collectivité en 2030. A l’heure actuelle, nous sommes à un peu plus de 40% », explique Michel Lorentz, Conseiller d’Alsace du canton de Bischwiller. Des objectifs fixés avant le début de la flambée des prix de l’énergie, et qui pourraient encore être revus à la hausse.

Un million d’euros a ainsi été investi pour réaliser des travaux notamment au sein d’une douzaine de collèges du Bas-Rhin. Parmi eux figurent ceux de Drusenheim, Durningen, Eschau, Hoerdt, La Wantzenau, Mertzwiller, Ostwald, Strasbourg, Truchtersheim, Wasselonne et Wissembourg. Ce programme, élaboré avant la création de la Collectivité européenne d’Alsace, se développera également dans le Haut-Rhin. Le premier collège équipé de panneaux photovoltaïques devrait être celui de Bouxwiller.

Un geste en faveur de la transition écologique, qui permettra également des retombées pédagogiques. C’est ce que précise Michel Lorentz :



La durée de bon fonctionnement de ces panneaux photovoltaïques a été estimée à 30 ans. Après avoir équipés ses bâtiments, la Collectivité européenne d’Alsace compte également inciter et accompagner les établissements sociaux dont elle est partenaire, à engager la même démarche.

Travailler avec les filières locales

Cette démarche a également, pour second objectif, de contribuer au développement des filières locales. Des entreprises du secteur ont été choisies pour mener à bien les différents travaux, comme c’était le cas pour le collège de Drusenheim.



Les nouvelles installations du collège, qui seront utilisées à 61% en autoconsommation, permettront de couvrir un tiers des besoins énergétiques de l’établissement. Pour un cout total de 102 000 euros, l’empreinte carbone pourra ainsi être annuellement réduite de six tonnes.

Propos recueillis par Solène Martin (AZUR FM) / © Crédit photo : Document remis